Vous êtes ici : Accueil > Archives > Année 2008-2009 > Sorties, voyages 2008-2009 > Le stage de catamaran
Publié : 22 juin 2009
Format PDF {id_article}

Le stage de catamaran

Le stage de catamaran à Jumièges était vraiment inoubliable et surtout plein d’actions et de rigolade bien que le vent ne fût pas au rendez-vous .

Le stage de CATAMARAN

Le voyage à Jumièges était vraiment inoubliable, mais je vais surtout vous parler de la séance de catamaran.
Tout d’abord nous sommes allés chercher nos combinaisons de catamaran mais, notre moniteur qui me paraissait un peu ivre, nous dit : « Illll n’yyy a paaas de vennnt, illl faut prendreeee des pagaieesss ! » Donc nous en prîmes , et il nous expliqua rapidement le fonctionnement du catamaran. Je remarquai que notre moniteur était plutôt grand , avait un grain de beauté sur la bouche, des lunettes noires et les cheveux roux . Il portait un short, il avait des chaussures noires et un tee-shirt orange.
Nous embarquâmes dans le catamaran avec mon amie Marine. Celle-ci portait un short avec des fleurs dessus, un tee-shirt noir et bien sûr la combinaison. Nous commençâmes à nous éloigner du bord mais, nous qui n’en avions jamais fait, nous nous aperçûmes que le catamaran était à l’envers. Donc je fus obligé de sauter à l’eau pour le mettre à l’endroit !
Nous étions enfin partis, et là nous fîmes la course avec Juliette et Audrenn. Mais vu que nos efforts ne servirent à rien, nous leur coupâmes la route et là, elles furent folles de rage ! Donc peu de temps après, elles nous firent pareil ! Le moniteur qui se chargeait de nous, nous dit : « venezzzz, nouus alloons regroupeerrr tous les cattaaas ensembllee. » Alors nous fîmes ce qu’il dit. Il nous proposa un jeu qui consistait à sauter de catamaran en catamaran. Malheureusement pour moi, dès le départ, j’avais déjà sauté à l’eau, donc je fus obligé de revenir sur mon catamaran,et là, nous attachâmes nos catamaran ensemble. Mais les vagues, enfin les turbulences, déplaçaient les catamarans, ce qui fit que je me suis retrouvé entre deux catamarans en quasi grand écart. Ce fut un vrai moment de rigolade. Puis le moniteur nous dit de sauter à l’eau pour refaire remonter notre partenaire par les sangles du gilet, donc je fus obligé de retourner à l’eau, même si j’étais déjà trempé jusqu’à la tête. Marine essayait de me remonter mais sans réussite car mon gilet n’était pas bien serré ! Donc elle finit par me prendre la main car sinon je ne serais pas en train d’écrire ce que j’ai vécu, je serais encore dans l’eau.
Puis après ces jeux divertissants, nous rentrâmes à la base.

Alexandre